Traitement de l‘Atlas

Coût du traitement: £150 par adulte et £120 par enfants jusqu’à 12 ans (comprend deux séances)

Les prix sont par session sauf indication contraire

Qu’est-ce que le réalignement de l’Atlas ?

La majorité de ceux qui souffrent d’un mauvais alignement de l’Atlas ne réalisent pas que leur mauvaise posture et leurs problèmes de santé récurrents pourraient être soignés par une solution simple et rapide connue sous le nom de « réalignement de l’Atlas ».

L’Atlas est la première vertèbre cervicale de la colonne vertébrale (C1). Elle a été nommée ainsi en référence au géant Atlas de la mythologie grecque, qui portait la voûte céleste sur ses épaules comme cette vertèbre porte la tête.

Avec l’Axis, la deuxième vertèbre cervicale (C2), l’Atlas forme une articulation qui relie le crâne à la colonne vertébrale.

Certes l’Atlas soutient le crâne contrôlant ainsi les mouvements de flexion/extension qui se produisent pour dire « oui » et les mouvements de rotation, mais l’Atlas assure aussi la suspension et l’équilibre de tout le corps.

Le moindre désalignement de l’Atlas peut avoir comme conséquence un déséquilibre, ce qui peut contribuer à des symptômes tels que :

  • douleurs dans la nuque
  • maux de dos
  • maux de tête
  • migraines
  • scoliose
  • lumbago
  • douleurs du genou
  • douleurs dans l’articulation des hanches
  • lésions du ménisque
  • un changement dans la symétrie du squelette (ex : jambe plus longue que l’autre)

Le réalignement de l’Atlas est un massage neuromusculaire qui se concentre sur les muscles sous-occipitaux de la nuque qui entourent et stabilisent les articulations crânio-vertébrales: la base du crâne, l’Atlas (c1) et l’Axis (c2).

Cette technique de massage permet de repositionner l’Atlas en position neutre, en général en 2 sessions sur une période de 4 à 7 semaines.

C1 – Vertèbre de l’Atlas
Muscles sous-occipitaux

Traitement de l’Atlas : la méthode de l’Atlas Behandeling

Avec cette méthode, on traite l’Atlas par des vibrations. Cette méthodologie se base, à la source, sur le concept Suisse de l’Atlasprofilax. Le naturopathe belge Guido Loozen et le médecin Jan Devriendt ont étudié la méthode Atlasprofilax et ont découvert que ses effets étaient limités sur la durée.

Pour offrir des résultats clairement positifs aux patients qui souffrent de symptômes graves et de longue date, ils ont créés la méthode de « l’Atlas Behandeling » qui est une approche beaucoup plus robuste et moins superficielle que la méthode Atlasprofilax traditionnelle.

Choses à savoir :

  • Le traitement de base se compose généralement de 2 séances séparées de 4 à 7 semaines.
  • Les résultats varient d’un patient à l’autre mais il est possible qu’une autre séance à plus long terme soit recommandée.
  • Ceci est une méthode sans « craquement ».

Les avantages de l’utilisation d’un dispositif vibrant comparé à des manipulations manuelles

Les vibrations du dispositif permettent de détendre les couches musculaires les plus profondes, lesquelles ne sont pas accessibles manuellement. Cela permet d’assouplir ainsi la capsule articulaire C0 (base du crâne) -C1 (1ère vertèbre) et de s’assurer que les articulations se remettent en place de façon optimale.

L’idéal étant 90° entre l’axe horizontal et l’axe vertical du condyle crânien. Les vibrations stimulent les muscles du système nerveux autonome ce qui réinitialise la valeur de référence de la tension musculaire dans le Système Nerveux Central (SNC). Cette remise à zéro du SNC signifie que l’ensemble du corps est réinitialisé conformément à cette nouvelle valeur.

Après le traitement de l’Atlas – La phase de rétablissement

Processus d’auto-guérison

  • Si l’Atlas se trouve dans la position optimale, le corps peut revenir à un état plus normal, détendu et équilibré tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel.
  • Il y a une amélioration de la circulation d’énergie entre les chakras.
  • Une posture corporelle optimale est rétablie ce qui augmente ainsi l’élasticité et la capacité du corps à s’autoréguler.
  • L’ambition de rester en bonne santé est créée par un sentiment général de bien-être.
  • En fonction de l’état de santé d’origine du patient, la possibilité d’un intense « phénomène de rattrapage » peut apparaître, qui peut induire temporairement des réactions secondaires pénibles.
  • Il peut y avoir un « phénomène de grand nettoyage », c’est-à-dire un traitement en profondeur des traumas physiques et psychiques subis antérieurement qui vont refaire surface.

Régénération

  • Comme nous le savons, chaque personne est différente. Après avoir agit sur l’Atlas, le temps de réaction et de guérison du corps dépend de la condition physique et psychique de l’individu. Les problèmes de santé disparaîtront rapidement chez certains, alors que d’autres auront besoin de plus de temps pour guérir du fait de réactions post-traitement plus importantes.
  • Au fil du temps, l’état général du patient s’améliore et l’immunité se renforce.
  • Le métabolisme hormonal et la stabilité émotionnelle tendent également vers un meilleur équilibre.
  • Un grand nombre de personnes traitées indiquent qu’elles adoptent plus naturellement une posture correcte. Elles peuvent aussi souvent mieux gérer le stress et mieux diriger leur propre vie. En général, les patients se sentent en plus grande forme, plus ouverts aux autres et ont généralement un sentiment d’équilibre dans leur vie.
  • Cependant, il convient de ne pas considérer le traitement de l’atlas comme un remède miracle contre toutes sortes de problèmes. Il s’agit plutôt de poser les fondations d’un changement plus durable. Le traitement de l’Atlas contribue à renforcer le pouvoir d’autoguérison et de mettre en place les conditions propices pour que les patients exploitent pleinement leur potentiel.
  • D’autres médecines naturelles telles que l’ostéopathie ou l’homéopathie sont reconnues pour être plus efficaces après un traitement de l’atlas.

Réactions post-traitement

Parfois des patients présentent des réactions négatives au traitement après plusieurs semaines ou voire plusieurs mois. Elles font partie du processus d’auto-guérison et peuvent être comparées à une détérioration temporaire qu’on associe généralement aux traitements homéopathique, ostéopathique (entre autres) qui ont pour objectif à la base d’augmenter la capacité du corps à s’auto-guérir.

Les réactions négatives possibles sont :

  • Augmentation de la fatigue
  • Douleurs de la nuque
  • Douleurs au niveau du dos et de la région lombaire en raison de l’adaptation des muscles.
  • Douleurs des tendons et des ligaments.
  • Une réapparition de maladies précédentes qui n’avaient pas été totalement guéries et qui peuvent brièvement réapparaître pour ensuite disparaître à nouveau.

Pour ces raisons là, il vous faut prendre soin de votre corps. Faites attention aux changements et prenez les mesures nécessaires pour aider le processus d’auto-guérison de votre corps : faites vous masser, faites de l’exercice, mangez et buvez sainement, restez hydratés. Des manipulations corporelles douces telles que le drainage lymphatique manuel selon des méthodes telles que celle de Vodder, la thérapie sacrocraniale, le Shiatsu, etc… Les fleurs de Bach sont aussi utiles pour contrôler ces réactions liées au processus de guérison.